Moonfish | Outils de modélisation pour la gestion durable des ressources halieutiques en Corse
Espèces d'intérêt  |
Langouste rouge
Palinurus elephas (Fabricius, 1787)

Noms courants : Langouste rouge, langouste royale

Noms corses : Ligusta (Cargèse et Ajaccio), Arigusta (Bonifacio), Aligostia (Saint Florent)

Noms anglais : Red spiny lobster, Common spiny lobster

Classification :

 

 

Caractéristiques écologiques

La langouste rouge Palinurus elephas est observée dans l’Océan Atlantique Nord-est (de la Norvège à la Mauritanie) mais aussi dans la Mer Méditerranée occidentale, en Mer Adriatique et en Mer Egée. Dans sa répartition méridionale elle est observée en Afrique du Nord jusqu’au Maroc, les Iles Canaries et les Acores.

C’est une espèce du plateau continental et sa distribution bathymétrique varie selon différents paramètres tels que la latitude, l’âge, la saison et le sexe. Dans les eaux corses, elle est généralement observée entre 40 et 100 m de fond, et certains individus ont déjà été capturés au-delà de 200m de profondeur.

Palinurus elephas est active essentiellement la nuit pendant laquelle elle quitte son abri en quête de nourriture.

 

Caractéristiques biologiques

C’est une espèce généraliste et opportuniste : son alimentation est variée et essentiellement composée de faune benthique fixée ou mobile telle que des éponges, des bryozoaires, des vers, des échinoides, des ophiurides, des gastéropodes, des bivalves, des crustacés et des poissons.

Comme chez tous les crustacés, la croissance se fait par mues successives qui se déroulent préférentiellement durant la nuit et durent environ une dizaine de minutes. La fréquence de mue diminue au cours du vieillissement de l’animal notamment chez la femelle, où une partie plus importante de l’énergie est utilisée pour la reproduction et l’entretien des oeufs. En Méditerranée, la croissance se fait à raison de deux mues par an (en avril-juin ou janvier-février). En Corse, la mue chez les femelles a lieu principalement entre Mars et Juillet avec un pic en Avril-Juin. Chez les mâles la mue a été observée entre Avril et Juin.

Chez Palinurus elephas les sexes sont séparés et il existe un dimorphisme sexuel très marqué entre les mâles et les femelles. Pendant l’accouplement, observé entre Juin et Septembre en Méditerranée, le mâle dépose les spermatophores sur le sternum de la femelle. Lors de la ponte, en Septembre, les ovules sont ensuite fécondés et se regroupent en grappe sous la queue de la femelle. Suite à l’incubation, qui dure environ 4-5 mois, l’éclosion débute et plusieurs stades de développement larvaire se succèdent. En Corse, la maturité fonctionnelle a été observée à 86 mm de CL chez les femelles et à 76 mm de CL chez les mâles.

 

Exploitation et réglementation

Autrefois pêchée à la nasse, l’engin de pêche le plus utilisé à l’heure actuelle en Corse est le filet trémail, généralement de maille comprise entre 4 et 6, calé à une profondeur variant entre 40-60 à 80-130 m. Les filets langoustiers sont utilisés pendant toute la saison d’ouverture de la pêche à la langouste cependant l’effort de pêche est concentré en juillet/août/septembre. Certains pêcheurs utilisent encore des nasses, mais cette technique reste minoritaire sur l’ensemble de l’île.

La production langoustière corse des dernières années a été évaluée à 63 tonnes en 2004, 68t en 2005, 54 en 2006, un pic de 111t en 2008 et un nouveau déclin jusqu’à 61t en 2011. Le prix de vente de la langouste rouge en Corse fluctue entre 50 et 100 euros/kg en fonction de la période de l’année et du type de vente. La période d’ouverture de la pêche langoustière en Corse débute le 1er Mars et se termine le 30 Septembre. La règlementation communautaire de 2006 concernant la pêche professionnelle impose de ne pas commercialiser les femelles grainées et fixe la taille minimum de capture de la langouste rouge à 90 mm de CL pour la Méditerranée.

En Méditerranée la pêche de loisir ciblant la langouste est interdite.

 

Statut de conservation

Palinurus elephas a été évaluée comme espèce ‘’Vulnérable’’ dans la liste des espèces menacées de l'IUCN. De plus, la langouste est aussi inscrite sur l’annexe III de la convention de Barcelone (Liste des espèces dont l'exploitation est réglementée) ainsi que sur l’annexe III de la convention de Berne (Espèces de faune protégées).

 

 

 

 

Fiche espèce pour le projet MOONFISH réalisée par STARESO (Michela Patrissi)

 

 

Page mise à jour le 14/03/2018 par CHRISTELLE PAILLON