Moonfish | Outils de modélisation pour la gestion durable des ressources halieutiques en Corse
WorkPackages  |
WP2 : Traitements et Analyse de Données

Structures impliquées : Univ Corse, OEC, STARESO

Cette action vise à combler les manques existants au niveau biologique et écologique sur la connaissance des ressources halieutiques en Corse. Cette action s’inscrira dans la continuité des travaux menés déjà à l’Université de Corse depuis plusieurs années dans le domaine de l’halieutique. Ces connaissances seront ainsi développées à partir des données compilées dans l’action 1 et serviront à orienter l’implémentation, l’utilisation et la conception des modèles éco-systémiques de gestion des ressources halieutiques qui seront utilisés dans les actions 3, 4 et 5 suivant les axes suivants :

  1. Traits d’histoire de vies des espèces clés (croissance, maturité sexuelle) : L’objectif est ici de mesurer les traits biologiques tels que l’âge, la croissance (par sclérochronologie) et la maturité sexuelle qui permettent de caractériser la structure démographique et donc la dynamique de population des espèces clés (e.g. denti, chapon, langouste, mostelle). Le travail consistera ensuite à compiler les données spatiales et temporelles collectées, pour identifier les habitats préférentiels. Cette compilation intégrera aussi les connaissances issues de la littérature en termes d’habitat dans un système SIG en vue de fournir des cartographies en particulier les nurseries et les zones de frayères. L’identification de ces habitats préférentiels servira directement dans la définition des sites de suivi et de manière plus générale de connaissance préalable à la gestion spatialisée.
  2. Jeunes stades de vies : dispersion larvaire, post-larves et recrutement. Dans cet item, l’objectif est de se concentrer sur les jeunes stades de vies dont la survie va en réalité conditionner en grande partie le recrutement et donc la dynamique de population. Nous nous baserons sur des suivis à partir de capture de post-larves de poissons par pièges lumineux (déjà menés en Corse et qui seront reconduit) de manière à définir la saisonnalité d’arrivée des post-larves pour différents taxons d’intérêt et les mettre en relation avec les variables environnementales en termes d’hydrologie, de météorologie et de courantologie. Ce travail permettra de définir les processus de dispersion larvaire, colonisation et recrutement à intégrer dans les modèles de dynamique de population.
  3. Comparaison pêche professionnelle et pêche récréative : Une approche à la fois multi-spécifiques et mono-spécifiques seront effectuées pour analyser les interactions entre la pêche récréative et artisanale. L'objectif est de fournir des mesures quantitatives et des mesures de gestion pour tenir compte de la pêche récréative dans la gestion globale de la pêche durable.
Page mise à jour le 06/04/2018 par CHRISTELLE PAILLON