Moonfish | Outils de modélisation pour la gestion durable des ressources halieutiques en Corse
Espèces d'intérêt  |
Denti
Dentex dentex (Linnaeus, 1758)

 

Noms communs : Denté commun, denti

Noms corses : Denticciu (Ajaccio), Dentice (Bastia/Calvi), Dentisgiu  (Bonifacio).

Nom anglais : Common dentex

Classification : Sparidae, Perciformes, Actinoptérygiens (famille, ordre, classe)

 

 

Caractéristiques écologiques

Le denté commun, plus couramment appelé denti, est un poisson emblématique et patrimonial de la Méditerranée. C’est une espèce démersale vivant entre 0 et 200m de profondeur que l’on retrouve près de différents habitats comme les herbiers de posidonies ou les peuplements coralligènes. Ce sparidé est communément distribué en Méditerranée et signalé en Mer Noire. En Atlantique on le retrouve depuis les Iles Britanniques, en passant par le Golfe de Gascogne, les Iles Canaries jusqu’au sud du Sénégal.

Le comportement semble changer avec l'âge, les juvéniles sont considérés grégaires alors que les adultes ont tendance à être solitaires. Des bancs d’individus de taille moyenne (40-60 cm) ont été principalement observés en été, autour d'affleurements rocheux à des profondeurs comprises entre 20 et 50 m, mais aussi dans des eaux peu profondes (de 8 à 10 m).

 

Caractéristiques biologiques

Les dentis sont des piscivores opportunistes et leur régime alimentaire varie suivant les zones, les habitats et ressources associées. Les plus petits individus se nourrissent d’espèces présentes au sein de l’herbier de posidonie : sparidés, clupéidés, gadoïdes et plus fréquemment des labridés tels que le crénilabre paon. Pour les grands spécimens, les poissons sont la proie prédominante cependant des céphalopodes entiers, des restes d'os de seiches et des becs non identifiés ont également été trouvés dans leur estomac.

Le denti peut être considéré comme une espèce longévive avec une durée de vie supérieure à 20 ans et un âge maximal de 36 ans rapporté en Corse. Dentex dentex peut atteindre une longueur maximale de 100 cm et un poids de 13 kg. Il n'y a pas de différences morphologiques entre les deux sexes. La croissance est rapide au cours des deux premières années de vie, 31% de la longueur maximale étant atteinte la première année (24,1 cm).

Le denté commun est une espèce gonochorique, c’est-à-dire que les deux sexes sont séparés. Sa période de reproduction s’étend de la fin mars à juin. C’est un reproducteur partiel car il émet des œufs de la même ponte pendant plusieurs jours. La taille à laquelle 50% de la population est mature est estimée à 34,60 cm pour les femelles et 52,02 cm pour les mâles aux îles Baléares correspondant à un âge compris entre 2 et 4 ans. Sur la côte tunisienne, cette taille à maturité est inférieure, estimée à 22,58 cm pour les femelles et 23,32 cm pour les mâles.

 

Exploitation et réglementation

Le denti a une haute valeur commerciale et représente un intérêt économique important pour la pêche artisanale. Les prix peuvent aller d'un minimum de 15 €/kg pour un poisson entier à un maximum de 38 €/kg pour les filets et/ou darnes. Le denti est ciblé par la pêche artisanale tout au long de l'année par l’utilisation combinée de trois principaux engins de pêche (palangre, filet trémail, filet maillant). Il existe de grandes variations de taille en termes de captures (entre 14-83 cm). Les juvéniles (30 cm) sont capturés surtout sur les herbiers de Posidonia oceanica ou sont des captures accessoires, alors que les adultes sont capturés principalement sur les fonds rocheux. A l’échelle de la Corse, la quantité prélevé par an (production) par la pêche artisanale a été estimée à 28.3 tonnes en 2009.

Du fait de sa grande taille, de la qualité de sa chair et de sa combativité, le denti est particulièrement ciblé par la pêche récréative car considéré comme une espèce trophée. Les engins les plus utilisés sont respectivement la pêche à la traîne en bateau, la chasse sous-marine suivie de la palangrotte. La traine est l’engin de pêche le plus efficient, il représente 90 % des captures réalisées et cible essentiellement de grands individus.

Pour la pêche professionnelle, dans certains pays méditerranéens, il existe une réglementation imposant une taille minimale de débarquement (Tunisie 22 cm, Albanie 25cm et Croatie 30cm). Malheureusement, selon les pays, même lorsque la taille minimale de débarquement est atteinte, elle reste bien inférieure à la taille de maturité sexuelle. En France, la seule réglementation pour la pêche de plaisance, est l'obligation de couper la partie inférieure de la nageoire caudale du denti lors de sa capture. L'objectif de cette mesure, entrée en vigueur le 17 mai 2011, est clair : lutter contre le braconnage et empêcher que les poissons issus de la pêche récréative ne se retrouvent sur les étals des poissonniers ou dans les cuisines des restaurateurs.

 

Statut de conservation

Le denti figure sur la liste rouge mondiale (2014) et européenne (2014) des espèces menacées de l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) sous le statut d’espèce vulnérable. La surexploitation et l’eutrophisation sont considérées comme les principales menaces pour cette espèce.

Dentex dentex est une espèce fortement vulnérable face à la pêche de par ses traits d’histoire de vie incluant sa longévité, sa grande taille et sa croissance faible.  Le denti focalise ainsi des intérêts environnementaux, sociétaux et économiques certains en Méditerranée et en particulier en Corse.

 

 

Quelques ouvrages de références sur le denti

  • Baudouin, M., Marengo, M., Pere, A., Culioli, J.-M., Santoni, M.-C., Marchand, B., Durieux, E.D., 2016. Comparison of otolith and scale readings for age and growth estimation of common dentex Dentex dentex. J. Fish Biol. 88, 760–766.
  • Chemmam-Abdelkader, B., 2004. Les Dentés (poissons, sparidés) des côtes tunisiennes : Etude éco-biologique et dynamique des populations. Tunis (Tunisia).
  • Francois, M, (2011) Suivi scientifique de plusieurs espèces de poissons d’intérêt commercial en Corse : étude des rendements et des productions. Université de Monptellier 2, Mémoire de Master 1.
  • Marengo, M., Culioli, J.-M., Santoni, M.-C., Marchand, B., Durieux, E.D.H., 2015. Comparative analysis of artisanal and recreational fisheries for Dentex dentex in a Marine Protected Area. Fish. Manag. Ecol. 22, 249–260.
  • Marengo, M., Durieux, E.D., Marchand, B., Francour, P., 2014. A review of biology, fisheries and population structure of Dentex dentex (Sparidae). Rev. Fish Biol. Fish. 24, 1065–1088.
  • Morales-Nin, B., Moranta, J., 1997. Life history and fishery of the common dentex (Dentex dentex) in Mallorca (Balearic Islands, western Mediterranean). Fish. Res. 30, 67–76.

 

Fiche espèce pour le projet MOONFISH réalisée par STARESO (Michel Marengo)

Page mise à jour le 16/03/2018 par CHRISTELLE PAILLON